La ville ukrainienne de Kherson officiellement libérée

 

Après des mois d’occupation russe, la ville ukrainienne de Kherson, dans le Sud de l’Ukraine, a officiellement été libérée. Les troupes de Poutine ont fini d’évacuer l’agglomération ce vendredi, suite à huit mois entiers de présence. Les habitants de Kherson sont nombreux à se plaindre de la misère et de la tristesse que les forces russes ont semées dans les foyers. Chars militaires en morceaux, bâtiments détruits et visages lassés mais soulagés peuplent ce port stratégique de la mer Noire après le passage des russes. Les postes de distribution de vivres et d’aide d’urgence ont vu de longues queues se former cette semaine à leur entrée, assaillies par des Ukrainiens affamés. En effet, les troupes russes ont dévalisé les magasins avant de partir, et les réserves de nourriture de la ville sont maigres ; l’ensemble des habitants est tout de même rassuré de retrouver l’électricité et les chaînes de télévision nationale, auparavant coupées par les forces de Poutine. 

Des dizaines de personnes se sont réunies avant-hier sur la place de l’Indépendance à Kyiv pour fêter la reprise tant espérée de Kherson par l’armée ukrainienne. Volodymyr Zelensky a parlé d’un “jour historique” pour le pays en guerre, alors qu’il craignait quelques jours plus tôt un coup de bluff de la part de la Russie, qui n’oserait pas selon lui quitter les lieux sans se battre. Il s’agit désormais du troisième repli russe depuis le début du conflit armé en Ukraine. 

Inès Guttinger