top of page

Articles du dimanche 6 novembre 2022

 

Ecrits par Inès Allanic et Ulysse Vaillant

Edition: Léandre Saussay

L'ancien Premier ministre pakistanais blessé par balle au cours d'une marche

  

Depuis sa fondation en 1947, le Pakistan est en proie à la violence politique, la Première Ministre Benazir Bhutto avait notamment été assassinée dans une attaque à la bombe lors d'un meeting en 2007.

En avril dernier, Imran Khan avait été écarté de son poste de Premier ministre suite à une motion de censure initiée par l'actuel Premier ministre du pays, Shehbaz Sharif. Depuis son éviction, le leader du Mouvement du Pakistan pour la justice qui a conservé un fort soutien populaire, a réuni des dizaines de milliers de partisans au cours de rassemblements politiques dans tout le pays.

Ainsi, depuis le 28 octobre, Imran Khan avait pris la tête d'une « longue marche » de protestation contre le gouvernement, vers la capitale Islamabad, afin d'obtenir des élections anticipées. Mais jeudi dernier, l'ancien Premier ministre du Pakistan a été victime d'une tentative d'assassinat au cours d'un rassemblement politique à Wazirabad. Il a été touché au tibia, mais son état est stable. Le tireur a été arrêté par la police. Le lendemain, des manifestations ont eu lieu dans tout le pays, pour protester contre cette attaque et soutenir Imran Khan.

Ulysse Vaillant

Sources:

  • Ousted Pakistan PM Imran Khan shot in shin in 'clear assassination' attempt : Reuters

  • Pakistan : l'ex-Premier ministre Imran Khan blessé lors d'un rassemblement politique : France24

  • Pakistan’s ex-PM Imran Khan was shot: What, where and why? : Al Jazeera

  • Protest calls in Pakistan after ex-PM Imran Khan shot in shin : Al Jazeera

Accord de paix historique entre l’Éthiopie et les rebelles du Tigré

Depuis deux ans, l’Éthiopie est déchirée par une guerre civile opposant le gouvernement central aux rebelles du Front de libération du peuple du Tigré (FLPT). Ce conflit a provoqué la mort de milliers de civils Les combats et la famine provoqués par ce conflit ont tué des milliers de civils, et causé le déplacement de 5 millions d'éthiopiens.

Néanmoins, en septembre dernier, le FLPT avait affirmé sa volonté de trouver une paix durable, une volonté qui a ensuite été partagée par Addis-Abeba. Des pourparlers ont donc été organisés en Afrique du Sud par l'Union Africaine. C'était la première fois que les deux parties belligérantes se rencontraient dans le cadre de négociations pacifiques.

Ainsi, le 2 novembre, un accord de paix a été signé entre les rebelles et le gouvernement. Cela constitue une avancée majeure dans le processus de paix en Éthiopie, mais c'est un premier pas qui devra être suivi par des mesures concrètes afin d'instaurer une paix durable dans le pays.En effet, il faudra du temps pour résoudre les différends politiques et territoriaux entre les deux parties. Le chemin vers la paix est d'autant plus semé d'embûches que les crimes de guerres commis par les deux belligérants ont rompu le lien entre l’Éthiopie et la région du Tigré.

Ulysse Vaillant

Sources:

  • Article d'Espomun : Civil war in Ethiopia, Ethiopian government and Tigray rebels will meet for peace talks

  • Ethiopia: Government, Tigrayan forces agree to end two-year war : Al Jazeera

  • Analysis: Truce in Ethiopia's Tigray war just first step on long road to peace : Al Jazeera

The COP 27, another useless event for Great Britain?

 After the recent resignation of the Prime minister Liz Truss, Rishi Sunak is now the new leader of Great Britain. He promised several ecological actions in the next few years and the British were hoping he would be more concerned about the environment than his predecessor. The country represents one of the most polluting countries per habita in the world and its emission of carbon dioxide increased by 5,15% compared to 2020. A situation denounced by a wave of protests against art pieces in order to interrogate the inactivity of world’s biggest governments. Nevertheless, the Prime minister has announced his decision to not be present at the COP27 in Egypt. This astonishing announcement surprised many presidents. Sunak has justified his decision by putting in the front line the country's crisis. As a matter of fact, he prefers to focus on “other pressing domestic commitments” rather than ecological issues but he is convinced that every state can evolve for a better planet.

Inès Allanic

Sources:

Somalia, 100 persons killed after the explosions of twin car bombs

More than 100 persons were killed and 300 persons have been hurt after the explosion of two twin car bombs on sunday in Mogadishu, capital of Somalia. According to witnesses, most of the victims were women and children. Few minutes after the explosion, the Somali minister of Education was targeted by gun shots. Somalia is going through one of its deadliest years after the comeback of Shebab, a Somalian terrorist group which revendicated the attack. The group has been chased out of the city since 2011 but the group leaders are determined to take the power back. 

The federal government struggles to keep control of the country and keep asking for help from the United nations. As a matter of fact, the country is currently facing some political, economical and social issues, especially famine. The president Hassan Sheikh Mohamoud defines the situation between the government and the terrorist group as “a total war”.

 

Inès Allanic

Sources:

bottom of page